Imprimer cette page

les règles de classe

REGLES DE JAUGE 2014 

 

Le RG65 est un monocoque radio commandé de développement, où tout est permis, sauf ce qui est expressément prohibé par ses règles de mesures.

1 GENERAL

1.1 But des règles de mesure

1.1.1 L’intention de ces règles est l’entière liberté pour concevoir les voiliers R/C de régate dont la longueur est de 65 +/- 0.5 cm, avec un gréement d’une hauteur maximum de 110 cm de haut et une surface de voiles maximale de 2250 cm²

1.1.2 Le RG65 est une classe de développement, tout ce qui n’est pas prohibé par les règles de mesure est permis.

1.2 Unité de mesure

1.2.1 Toutes les dimensions sont mesurées en centimètres, avec une précision de 1 (une) décimale. (cela équivaut à mesurer en millimètres). Et le résultat final des calculs de superficie sera arrondi au cm² entier le plus proche.

1.2.2 Maximums et minimums sont des valeurs absolues, sans tolérance.

1.3 Croquis Les annexes 1, 2, 2, 4, 5 et 6 forment une partie inséparable de ces règles, et les décrivent graphiquement.

2 ADMINISTRATION

En accord avec les règlements de l’AIC RG65

3 Coque

3.1 Général Le « RG-65 » est un monocoque

3.2 Coque

3.2.1 Dans chaque section de la coque, il n’y aura aucun point des œuvres vives en dessous de 0.3 cm d’un autre point de la même section situé plus près de la quille par rapport à l’axe de la coque 

3.2.2 Contre l’étrave et depuis le pont, il y aura une défense contre les collisions, de toute la hauteur de l’étrave, avec une longueur de 0.5 +/-0.1 cm par 0.3 cm de large au moins, de matière élastomère (gomme souple, mousse élastique, etc.) (Voir annexe 5)

 

4 Quille, lest et safran

4.1 Quille

La quille devra être située sur l’axe de la coque et ne pourra pas être mobile. Cependant, elle peut être démontable pour facilité le transport du bateau.

 

4.2 Safran

Le safran sera situé dans l’axe de la coque et ne bougera que sur l’axe installé dans le plan de l’axe de la coque et ne devra pas déborder de la longueur totale du la coque

 5 GREEMENT

 5.1 Définition

Le gréement est formé des espars avec leur accastillage, cordages fixes et des voiles. Une girouette ou indicateur de vent ne fait pas partie du gréement.

 

5.2 Généralités

5.2.1 Aucune partie du gréement ne s’étendra au-delà de la proue, ni au-delà de la poupe du bateau ni à plus de 110 cm de haut par rapport au point haut du pont au niveau de l’axe du mat.

 

5.2.2 le bateau pourra régater en portant jusqu’à 2250 cm² de voiles dans son gréement.

 

5.2.3 le bateau pourra être équipé avec jusqu’à 3 (trois) jeux de voiles A, B, et/ou C, indivisibles, et qui ne dépassent pas chacun les 2250 cm² de superficie totale.

 

5.2.4 Les dimensions et superficies de chaque voile seront déclarées par écrit avant de commencer les régates du jour ou le championnat, accompagnés par une silhouette de chaque voile dessinées en papier (APPENDICE 6)

5.3 ESPARS

5.3.1 Tous les espars devront avoir une section plus petite qu’un cercle de 1.2 cm de diamètre.

5.3.2 L’accastillage constituant une extension nettement locale (vît de mulet, hale bas, capelage des haubans, etc…) ne fait pas partie de la section des espars.

 6 VOILES

 6.1 Mesures

Pour le calcul des superficies vélique chaque voile sera divisée en trapèzes et/ou triangle, dont les superficies doivent s’ajouter ou se retrancher. Les trapèzes ou Triangles devront inclure le tissu de la voile. Lorsque les sommets de la voile sont arrondis avec des courbes abruptes, le sommet de la figure enveloppante est considéré à l’intersection des prolongations naturelles des côtés de la figure utilisée. Si un côté de la voile se sépare en forme d’arc de plus de 0.2 cm du côté du trapèze ou triangle que la moitié, le segment d’arc résultant sera inclus dans le calcul de surfaces.

 

 

Les surfaces partielles correspondantes aux divisions se calculeront comme suit :

  1. Trapèze simple : (B0+B1) x h/2
  2. Trapèze contigus, tous de la même hauteur : (B0/2+B1+…+Bn/2) x h
  3. Triangles : Bt x Ht / 2
  4. Segments d’arc : C x F / 1.5

 

Où : B0, B1, … Bn = largeur des trapèzes

        H = hauteur des trapèzes

        Bt = Base du triangle

        C = Corde du segment d’arc

        F = Flèche du segment d’arc

 

6.2 Vérification des dimensions 

Chaque voile aura des marques indélébiles indiquant les extrêmes et points spéciaux des divisions utilisées pour son calcul de superficie. Les dimensions se mesurent et/ou se vérifient de bord à bord sur le tissu. Le minimum de tension nécessaire sera appliqué aux voiles pour éliminer les rides au long de la dimension que l’on vérifie. Dans la vérification des dimensions déclarées, sera acceptée une tolérance de 0.5 cm en mesure totale (de point à point) et de 0.2 cm en mesure partielle (base, hauteur, flèches de subdivisions). Dans le cas ou des différences seraient trouvées malgré les tolérances ci-dessus, la surface doit être recalculée en utilisant les valeurs obtenues. La surface totale du gréement ne doit pas excéder les 2250 cm².

6.3 Marques d’identifications (voir annexe 4)

Emblème de classe :

L’emblème de classe doit se situer dans le tiers supérieur de la grand voile, tribord au dessus, bâbord au dessous, avec une mesure minimum de 3 cm par 3.5 cm

 Numéro de voile:

Est constitué des deux derniers numéros alloués ou le numéro personnel attribué. Il doit y avoir un espace en avant du numéro de voile pour rajouter le préfixe ‘1’ quand celui-ci est nécessaire.

Dans la grand voile : le numéro de voile doit être situé dans le tiers central de la voile, tribord au dessus de bâbord avec des chiffres clairement visibles et une couleur contrastée, en police ARIAL ou similaire de hauteur minimum 8 cm et d’épaisseur 0.8 cm minimum.

Dans le foc : Le numéro de voile doit être situé dans la moitié inferieure de la voile, tribord au dessus de bâbord avec des chiffres clairement visible en une couleur contrastée, en police ARIAL ou similaire de hauteur minimum de 8 cm et d’épaisseur 0.8 cm minimum.

 

Lettres nationales (seulement pour les événements internationaux)

Les lettres nationales doivent être située dans le tiers inférieur de la grand voile, tribord au dessus de bâbord avec des lettres clairement visibles et en une couleur contrastante, en police ARIAL ou similaire de hauteur minimum 4 cm et d’épaisseur 0.4 cm minimum 

Identification du gréement

Une identification du gréement devra être inscrite de façon indélébile et clairement visible dans la tête de voile de toutes les voiles formant le gréement EX : « A », « B », « X », etc.…

 Surface de voile

La surface mesurée de chaque voile devra être marquée de façon indélébile au point d’amure de chaque voile.

 7 Equipement de télécommande

 7.1 Généralité 

On utilisera une radio avec 2 (deux) fonctions de contrôle. Une fonction sera affectée seulement au safran, et l’autre sera affectée uniquement aux écoutes.

Durant les régates du jour on n’utilisera que les trois gréements déclarés, une quille (avec son bulbe) et un safran.

 

7.2 Remplacements

Aucun élément constitutif du bateau ou de son équipement, excepté les batteries de l’équipement radio, ne pourra être remplacé durant les régates du jour, sauf si l’élément à remplacer est cassé ou perdu durant l’événement et que le DIRECTEUR DE COURSE considère que cette casse ou perte est réellement fortuite et accidentelle.

Il n’y a pas de restriction pour remplacer les batteries de l’équipement radio durant les régates du jour. 

version pdf avec les annexes

 

 


Page précédente : RG65
Page suivante : les skippers