Ce forum est inactif il est en ligne pour garder les données

veuillez vous réinscrire sur le nouveau forum http://rg65.fr
Nous sommes le 16 Oct 2021 03:56

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

entré ou non dans l'irsa
Le sondage s’est terminé le 24 Juin 2016 20:57
accepter l'entrée à l'irsa et devenir une classe internationale la classe sera donc régit par l'irsa sur les organisations et les règles de jauge et seul les fédérations affiliées à l'irsa c'est à dire la ffv pour la France sera reconnue au niveau international 48%  48%  [ 10 ]
rejeter la proposition de l'irsa et rester avec nos règles et notre fonctionnement et continuer a établir notre calendrier et nos organisations 52%  52%  [ 11 ]
Nombre total de votes : 21
Auteur Message
MessagePosté: 09 Juin 2016 14:23 
Hors ligne
Capitaine de vaisseau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Fév 2010 12:40
Messages: 322
Localisation: Arcueil
L'IRSA est une organisation affiliée à l'ISAF (ou maintenant World Sailing) elle regroupe les pays membres de WS qui pratiquent la VRC, pour la France c'est la FFVoile qui représente la VRC. Il ne peut y avoir qu'un seul organisme par pays pour représenter la VRC.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 14:47 
Hors ligne
Lieutenant de vaisseau

Inscription: 18 Juin 2012 08:45
Messages: 100
Sur le fond, l'adhésion à l'IRSA sert à avoir un organisme commun et géré par nous, qui s'occupe de la validation des événement internationaux (pas les CF), s'occupe d'harmoniser les jauges et les règles de courses et de la promotion des classes au niveau international toujours. Finalement on utilise déjà tout ce que fait l'IRSA, il ne manque sauf la promo internationale. Ensuite la FFV, elle travaille au niveau France, application des jauges, règles de courses de l'IRSA, gestion/validation des CF. Apporte du coup les CC et les juges. Et les assurances. Dans la FFV, nous avons une commission VRC, uniquement composé de navigateurs VRC que vous connaissez tous. Elle nous donne l'accès à des formations CC et juges. En dessous nous avons les associations de classes, elles se charge de la promo et aide pour la classe.

En fait le tout n'est qu'aides de diverses structures, en RG65, le tout est déjà utilisé, ce sera juste si l'asso RG65 le souhaite, plus structuré, personne n'obligera de faire un CF de rg65.
Du coup, si la classe RG65 veut rester comme elle est, elle peut tout en adhérant à l'IRSA et à la FFV. Il faudra juste une asso RG65, pour le reste aucune obligation si ce n'est de respecter les règles de course et de jauge.
Pour moi adhérer à l'IRSA et FFV, outre la licence qui offre quelques avantages, veut surtout dire que l'on devient une classe reconnue au niveau mondial, officiellement. Ca apportera peut-être plus de coureurs. A long terme si l'asso RG65 souhaite aller plus loin, de par l'adhésion elle pourra, et ne sera pas coupé de la VRC.

Structurer, ne peut tuer quoi que se soit, c'est nous qui gérant, prenez la classe 10R, nous faisons comme nous voulons, nous n'avons même pas d'association, par contre grâce à l'IRSA, nous avons un véritable championnat du Monde. Sur les régates en France, nous avons comme toutes les classes des obligations en terme de CC et juges, à partir d'un certain niveau, nous avons même un trophée national, que nous gérons avec des grades C, auxquelles nous les coureurs, donnons un niveau bien plus important, mais gardons notre liberté et évite d'engager de gros frais.

N'hésitez pas à me poser des questions, même en MP, vous savez que je navigue dans 4 classes, et je peux vous dire que les 4 ont des contraintes, jauges et CC et juges (cadre FFV), mais que chacune gère son classement, calendrier, etc, toute seules et comme l'on choisi l'ensemble des coureurs.

Ici on parle surtout d'une reconnaissance internationale de la classe auprès des autres voileux.

_________________
Patrice Montero
0506881B
SN Bandol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 14:56 
Hors ligne
Capitaine de corvette
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2014 17:06
Messages: 205
Localisation: Argenteuil 95
patrice fra38 a écrit:
Sur le fond, l'adhésion à l'IRSA sert à avoir un organisme commun et géré par nous, qui s'occupe de la validation des événement internationaux (pas les CF), s'occupe d'harmoniser les jauges et les règles de courses et de la promotion des classes au niveau international toujours. Finalement on utilise déjà tout ce que fait l'IRSA, il ne manque sauf la promo internationale. Ensuite la FFV, elle travaille au niveau France, application des jauges, règles de courses de l'IRSA, gestion/validation des CF. Apporte du coup les CC et les juges. Et les assurances. Dans la FFV, nous avons une commission VRC, uniquement composé de navigateurs VRC que vous connaissez tous. Elle nous donne l'accès à des formations CC et juges. En dessous nous avons les associations de classes, elles se charge de la promo et aide pour la classe.

En fait le tout n'est qu'aides de diverses structures, en RG65, le tout est déjà utilisé, ce sera juste si l'asso RG65 le souhaite, plus structuré, personne n'obligera de faire un CF de rg65.
Du coup, si la classe RG65 veut rester comme elle est, elle peut tout en adhérant à l'IRSA et à la FFV. Il faudra juste une asso RG65, pour le reste aucune obligation si ce n'est de respecter les règles de course et de jauge.
Pour moi adhérer à l'IRSA et FFV, outre la licence qui offre quelques avantages, veut surtout dire que l'on devient une classe reconnue au niveau mondial, officiellement. Ca apportera peut-être plus de coureurs. A long terme si l'asso RG65 souhaite aller plus loin, de par l'adhésion elle pourra, et ne sera pas coupé de la VRC.

Structurer, ne peut tuer quoi que se soit, c'est nous qui gérant, prenez la classe 10R, nous faisons comme nous voulons, nous n'avons même pas d'association, par contre grâce à l'IRSA, nous avons un véritable championnat du Monde. Sur les régates en France, nous avons comme toutes les classes des obligations en terme de CC et juges, à partir d'un certain niveau, nous avons même un trophée national, que nous gérons avec des grades C, auxquelles nous les coureurs, donnons un niveau bien plus important, mais gardons notre liberté et évite d'engager de gros frais.

N'hésitez pas à me poser des questions, même en MP, vous savez que je navigue dans 4 classes, et je peux vous dire que les 4 ont des contraintes, jauges et CC et juges (cadre FFV), mais que chacune gère son classement, calendrier, etc, toute seules et comme l'on choisi l'ensemble des coureurs.

Ici on parle surtout d'une reconnaissance internationale de la classe auprès des autres voileux.


Merci Patrice (admiratif de voir quelqu'un naviguer sur 4 classe !) c'est très clair mais question de novice , d'autres pays sont configurés comme ça au niveau du RG ?
Cela me semble aller dans l'intérêt du développement de la VRC en amenant une polyvalence de pratique et .. de budget pour les pratiquants. pour la licence FFV qui peut etre un frein serait il possible d'avoir une offre spécifique pour la VRC car clairement les risques et les conditions de pratique ne sont pas les memes
je vais aller voir le cas de la classe 10.
merci

jc


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 15:13 
Hors ligne
Lieutenant de vaisseau

Inscription: 18 Juin 2012 08:45
Messages: 100
Dans chaque pays nous avons des situations différentes, l'unique chose qui ne change pas c'est l'IRSA.
Il ne faut pas oublier que contrairement à ce qu'il c'est fait pendant de très nombreuses années, l'IRSA est maintenant gérée par nous les coureurs, auparavant c'était plus des administratifs sans beaucoup de relation.

A l'heure actuelle, nous avons dans l'IRSA 4 classes : IOM, M, 10R et classe A. La classe IOM est tellement bien organisée par elle même que l'IRSA ne fait que s'assurer que tout est ok et valide les événement internationaux. La classe M vient de se doter d'une association internationale et la classe 10, n'en a pas. En classe 10R, nous avons, tous les coureurs, défini un fonctionnement et Bernard Merlau au sein de la FFV, a validé notre système de sélection au championnat du Monde, ce même championnat du monde est géré par l'organisateur en contact permanent avec l'IRSA qui l'aide en lui donnant un squelette d'organisation qu'il doit suivre.
Que ce soit l'IRSA et la FFV ils servent aussi à éviter que ça parte en couille, si il y a des personnes qui veulent prendre la main de façon autoritaire sur une classe. Par contre dans toutes ces classe nous bénéficions avec la licence FFV, d'une assurance et de nombreux service bien utiles le jour ou l'on veut passer à une étape au-dessus.

Encore un point, je fais parti de cette commission VRC de la FFV, dans ce cadre, n'hésitez jamais à faire remonter des infos et besoins, pour que j'en parle, de même quand je fais quelque chose dans ce cadre là ou dans le cadre de l'IRSA, je le fais toujours avec l'opinion de tous les coureurs français, je ne suis pas dans ces organismes pour moi, mais pour vous tous.
Sinon, je crois que j'ai déjà pas mal de choses pour occuper mon temps :D :D

_________________
Patrice Montero
0506881B
SN Bandol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 18:10 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2014 14:15
Messages: 530
Localisation: Octeville
Liquid force a écrit:
... pour la licence FFV qui peut etre un frein serait il possible d'avoir une offre spécifique pour la VRC car clairement les risques et les conditions de pratique ne sont pas les memes...

jc


C'est exactement ma crainte, on propose un dragon force prêt à naviguer a 200 €uro pour débuter en RG65, et on va demander la moitié du prix du bateau pour pouvoir naviguer (53€uro de licence FFV + d'adhésion au club), je ne trouve pas cela cohérent.

_________________
N° de voile FRA(3)40
Éleveur de Fantômes
Club: http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 18:24 
Hors ligne
Lieutenant de vaisseau

Inscription: 18 Juin 2012 08:45
Messages: 100
ce n'est pas le prix du bateau qui fait la licence !!
Il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable. on m'a donné un bateau, ce n'est pas pour cela que je ne vais pas vouloir payer ma licence, raison de plus d'ailleurs, j'ai fait une belle économie et du coup naviguer pour si peu c'est top. La licence ne couvre pas que les bateaux, mais toi aussi quand tu te casses la figure par exemple, ou quand je rentre dans un Argon flambant neuf qui ne vaut pas 200€. Changeons l'exemple, je rentre babord dans ton Argon tout neuf qui t'a couté les deux bras, là tu seras content que l'assurance te paie tout je crois ;) moi aussi d'ailleurs...

_________________
Patrice Montero
0506881B
SN Bandol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 18:39 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2014 14:15
Messages: 530
Localisation: Octeville
patrice fra38 a écrit:
ce n'est pas le prix du bateau qui fait la licence !!
Il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable. on m'a donné un bateau, ce n'est pas pour cela que je ne vais pas vouloir payer ma licence, raison de plus d'ailleurs, j'ai fait une belle économie et du coup naviguer pour si peu c'est top. La licence ne couvre pas que les bateaux, mais toi aussi quand tu te casses la figure par exemple, ou quand je rentre dans un Argon flambant neuf qui ne vaut pas 200€. Changeons l'exemple, je rentre babord dans ton Argon tout neuf qui t'a couté les deux bras, là tu seras content que l'assurance te paie tout je crois ;) moi aussi d'ailleurs...


OUI mais le petit jeune qui début et casse sa tirelire pour payer son bateau, va lui expliquer que s'il veux venir jouer avec nous 2-3 fois dans l'année faut qu'il paye encore 100roro pour une licence + adhésion.
Et personnellement, je suis certain que si la licence FFV devient obligatoire en RG, la classe va perdre des skippers; du moins en Normandie, je sais de quoi je parle, ça fais 15 ans que je les côtoies.
Les raisons peuvent paraitre futile mais tous le monde n'a pas les mêmes revenus et/ou la même approche de la VRC.

C'est pour cela que moi je suis pour l'IRSA pour développer, mais attention a l'effet pervers de la licence FFV.

_________________
N° de voile FRA(3)40
Éleveur de Fantômes
Club: http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 19:01 
Hors ligne
Lieutenant de vaisseau

Inscription: 18 Juin 2012 08:45
Messages: 100
Pour le petit jeune il y a plein de solutions à la FFV.
Licence club adulte à 53,20 €
Licence club jeune à 26,60€
Passeports voile à 10,70€
Licence temporaire 1 jour à 11,60 €
Licence temporaire 4 jours à 26,60€

C'est très loin des 100€ que tu annonces !

Mais aussi il n'empêche que le petit jeune à le droit de jouer, toutes les régates ne sont pas FFV. Je reviens au classe 10R qui bien qu'étant un peu plus grand à la même situation, on a une très belle régate qui n'est organisée que par nous même.

_________________
Patrice Montero
0506881B
SN Bandol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 20:33 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2014 14:15
Messages: 530
Localisation: Octeville
patrice fra38 a écrit:
C'est très loin des 100€ que tu annonces !


Moi c'est ce que je paye 53€ de licence + 45€ d'adhésion.

Liquid force a écrit:
... je suis partant pour qu'il y ai un peu de structure pour cette classe qui est promise à un bel avenir et qui peut clairement amener du monde dans la VRC (plus on est de fous plus on rigole) . ce que je ne comprends vraiment pas c'est le lien IRSA FFV, doit on absolument être affilié FFV? Cela impose en tout cas certainement une personne morale nationale et créer une association rg65 j'ai toujours dit un Antoine que j'étais d'accord et plus si affinité.
... avec le RG65 j'ai trouvé un truc très dépaysant avec des gens qui ne se prennent pas la tête et qui veulent s'amuser, maintenant j'ai un peu peur que structurer veuille dire tuer cette bonhommie ...
Il nous manque une explication plus claire de comment cela pourrai fonctionner avec l'IRSA et une association locale, moyennant cette assurance je suis partant pour y jouer un rôle


Je suis a 100% en phase avec jean christophe

_________________
N° de voile FRA(3)40
Éleveur de Fantômes
Club: http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 20:45 
Hors ligne
Lieutenant de vaisseau

Inscription: 18 Juin 2012 08:45
Messages: 100
45e d'adhésion à quoi ?

Moi aussi je suis ok avec Jean Christophe, personne n'oblige, c'est pour cela que j'ai pris la classe 10R, adhérant à l'IRSA et FFV, mais relativement libre par la volonté de ceux qui naviguent dans cette classe. N'oubliez pas, de toutes façons c'est nous tous qui faisons notre passion. Les contraintes nous les connaissons puisqu'on s'en sert tous les jours : jauge et règles de course. Le reste c'est à nous de faire, ou pas d'ailleurs, la classe RG65 peut rester comme elle est, tout en adhérant pour pouvoir dans le futur avancer si tous le souhaitent.

_________________
Patrice Montero
0506881B
SN Bandol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 21:17 
Hors ligne
Capitaine de vaisseau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Mai 2013 15:13
Messages: 435
Pour ma part, il est hors de question de payer une licence pour faire de la voile radio. Ou alors j'arrêterai!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 21:19 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2008 02:23
Messages: 569
Localisation: manche
Je vais essayer de porter la voie des Normands (du moins des Flamanvillais).

Nous sommes face à deux doctrines de classe qui coexistent : la première est l'esprit de classe rg65 qui se veut abordable, facile d'utilisation et qui pré-existe une certaine notion de liberté (notion à laquelle je suis fortement attachée,), et la seconde une classe en pleine évolution et essor qui cherche à se structurer par voie de fédération (valeur surtout portée par les régatiers).
Si la première à l’intérêt de laisser la possibilité à chacun de pouvoir naviguer au quotidien et d'organiser des événements à la hauteurs de leurs possibilités (voir ambitions), elle n'a comme limites que le fait de ne pas être reconnu au niveau mondial (je reprend les précédents postes).
Pour la seconde, les arguments avancés me laissent plus dubitatif, reconnaissance international, attractivité de la classe et assurance pour les bateaux...

la reconnaissance international n'aura d’intérêt que si les skippers se déplaces aux événements internationaux, nous allons créer ici une fracture entre ceux qui veulent juste naviguer en loisir et quelques fois régater (les plus nombreux) et une élite qui à la motivation, et les moyens de pouvoir se déplacer. Mutualiser le financement par les licences (quelle soit à la journée, jeune, ou à l'année) des régates pour un petit nombre n'est pas vraiment équitable, je préfère pour ma part (et mon club par la même) réinvestir nos moyens à l'organisation de régates pour tous afin de faire vivre et de faire participer tout le monde sans distinction.

l'attractivité de la classe, pour les même raisons que précédemment ne passera pas par le fait de payer pour naviguer (quelque soit le montant), ni par des régates officielles qui donneront la sensation d'une classe à deux vitesse (FFV et les autres), là encore l'attractivité ne concernerait qu'une certaine partie de skippers. Il est a mon sens intéressant de rappeler que le RG65 existe depuis quelques années en France et que le premier National n'a eu lieu que cette année. Ajouter un cahier des charges à une classe qui hésite à se fédérer s'est prendre le risque que les clubs hésitent à s'engager dans de tel évenements, et / ou répercute le prix de l'organisation sur les skippers, donc là aussi VRC à deux vitesses.

Pour les assurances, il ne faut exagérer, la très grande majorité des skippers ne possèdent pas de bateaux à 2000 euros (et heureusement d'ailleurs) et la aussi demander à chacun de payer un peu pour que quelques uns aient leur bateaux de rembourser c'est peu ententable (c'est pire qu'un système de PONZI).

Bref Je ne vois pas encore quel intérêt nous avons à nous fédérer, nous sommes certainement à un tournant pour la classe et il y a la un choix à faire (ou pas) pour le future. Mais je ne pense pas que la classe soit prête à le faire, il faudrait que tout possesseurs de RG65 puisse s'exprimer sur le sujet pour que le sondage soit vraiment représentatif.

J'ajouterai sans aucune polémique qu'il est inconcevable pour moi de donner de l'argent sans savoir à quoi il sert et comment il est utiliser. C'est pour cela que j'aimerai en toute transparence évidement avoir la possibilité de pouvoir consulter les comptes et avoir la possibilité de contacter les tutelles.

A+

_________________
http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/
propulsé par :
Vam sail
WEDGE par Vam Sail


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 21:59 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2014 14:15
Messages: 530
Localisation: Octeville
patrice fra38 a écrit:
45e d'adhésion à quoi ?


Pour avoir une licence FFV, il faut un club, pour adhérer au club il faut payer une adhésion au club. Dans mon cas 45euro d'adhésion au club qui me fourni la licence FFV à 53euro soit 45+53=98euro par an.

_________________
N° de voile FRA(3)40
Éleveur de Fantômes
Club: http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2016 22:17 
Hors ligne
Contre amiral
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2014 14:15
Messages: 530
Localisation: Octeville
fra11 a écrit:
bonjour,
Citation:
par contre on obtiendra un championnat de france organiser sous l'égide de la FFV avec des juges jaugeurs etc

d'où ma question posté plus haut:
Citation:
2) Pour organiser un national ( ou championnat) le club organisateur devra t il se conformer au cahier des charge de la FFV ou continuer à faire comme la trés bien fait cette année le club de Montville et l'an dernier le CE à Lery poses?


ayant déjà organisé la première coupe de france IOM et un championnat de france IOM , je sais ce que cela implique au minimum:
3 juges au comité de course
3 au jury
1 jaugeur
et tout cela , nourri et logé par l'organisateur.
Je ne pense pas que le club de montville, cette année, aurait pu, cette année, supporté cette dépense.

gilbert


Et il faut rajouter dans le cas d'un championnat europeen ou mondial les droits a versé à l'IRSA par l'organisateur 15€ par skipper engagé.
A quoi il servent d'ailleurs ?

_________________
N° de voile FRA(3)40
Éleveur de Fantômes
Club: http://miniflotte-flamanvillaise.over-blog.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Juin 2016 08:20 
Hors ligne
Capitaine de corvette

Inscription: 17 Sep 2012 20:01
Messages: 184
Localisation: Brou-sur-Chantereine (77) et Strasbourg(67)
Je vais reprendre quelques extraits ici et là car je voudrai preciser


pat a écrit:
...Nous sommes face à deux doctrines de classe qui coexistent : la première est l'esprit de classe RG65 qui se veut abordable, facile d'utilisation et qui pré-existe une certaine notion de liberté (notion à laquelle je suis fortement attachée,), et la seconde une classe en pleine évolution et essor qui cherche à se structurer par voie de fédération (valeur surtout portée par les régatiers).

je parlerai plus d'approche de la pratique que de doctrines... Ensuite structurer la classe et codifier certains événements n'entrave en rien la liberté de pratique a mon sens.

pat a écrit:

Si la première à l’intérêt de laisser la possibilité à chacun de pouvoir naviguer au quotidien et d'organiser des événements à la hauteurs de leurs possibilités (voir ambitions), elle n'a comme limites que le fait de ne pas être reconnu au niveau mondial (je reprend les précédents postes).


Pas d'accord. Cela apporte un poids même au niveau local. Je m'explique : Montville a cette chance de compter parmis les dirigeants du club au moins un élu local. De fait l'asso a "un pied dedans" lui permettant de nouer des partenariats. Tous les clubs n'ont pas cette chance. Une reconnaissance et une affiliation apportent pour une association, une image, une crédibilité, un statut aupres des institutionnels. Bischheim a une époque avait un partenariat avec la commune et le département, dans le cadre d'opérations aussi bien en périscolaire que l’été dans le cadre d'activités de decouverte autour de son plan d'eau. Sans un statut, une reconnaissance par "jeunesse et sport" du statut FFV, rien n'eut été possible en terme de financement par voie de subventions (je sais plus les divers organismes désolé). Grace à ses subsides club a pu construire et équiper 12 RG complets (le DF n'existait pas encore), in fine cela a attiré quand même 4 gamins et un papa a la VRC.

pat a écrit:

Pour la seconde, les arguments avancés me laissent plus dubitatif, reconnaissance international, attractivité de la classe et assurance pour les bateaux...
...Pour les assurances, il ne faut exagérer, la très grande majorité des skippers ne possèdent pas de bateaux à 2000 euros (et heureusement d'ailleurs) et la aussi demander à chacun de payer un peu pour que quelques uns aient leur bateaux de rembourser c'est peu ententable (c'est pire qu'un système de PONZI)....


Au delà de la reconnaissance internationale, ce que je viens de dire doit logiquement ouvrir les yeux sur la reconnaissance a l’échelon local.

L'activité de la classe... bof, les gens qui voudront naviguer navigueront de toute manière, autour de bouees ou simplement sur un plan d'eau et ce en toute liberté.

Là ou je te suis moins c'est l'aspect réducteur sur l'assurance... certes y'a une couverture des dommages sur les bateaux mais pas que... un skipper qui glisse sur un ponton, se blesse gravement ou blesse quelqu'un est sur d’être couvert. C'est pour ca que je prends une licence...

pat a écrit:

la reconnaissance international n'aura d’intérêt que si les skippers se déplaces aux événements internationaux, nous allons créer ici une fracture entre ceux qui veulent juste naviguer en loisir et quelques fois régater (les plus nombreux) et une élite qui à la motivation, et les moyens de pouvoir se déplacer. Mutualiser le financement par les licences (quelle soit à la journée, jeune, ou à l'année) des régates pour un petit nombre n'est pas vraiment équitable, je préfère pour ma part (et mon club par la même) réinvestir nos moyens à l'organisation de régates pour tous afin de faire vivre et de faire participer tout le monde sans distinction.

l'attractivité de la classe, pour les même raisons que précédemment ne passera pas par le fait de payer pour naviguer (quelque soit le montant), ni par des régates officielles qui donneront la sensation d'une classe à deux vitesse (FFV et les autres), là encore l'attractivité ne concernerait qu'une certaine partie de skippers. Il est a mon sens intéressant de rappeler que le RG65 existe depuis quelques années en France et que le premier National n'a eu lieu que cette année. Ajouter un cahier des charges à une classe qui hésite à se fédérer s'est prendre le risque que les clubs hésitent à s'engager dans de tel événements, et / ou répercute le prix de l'organisation sur les skippers, donc là aussi VRC à deux vitesses.


D'abord sur l'aspect argent... Je paye mes droits d'inscription à chaque régaté sans rechigner : parce que ca couvre les frais du pot que l'orga va m'offrir et de l'eventuel cadeau/souvenir que je vais ramener à la maison (au moins en partie). Ensuite voyons plus loin, l'acces au formation d'arbitre par exemple, n'est pas payant, sur les événements majeurs les arbitres sont à charge de l'orga (hebergement-bouffe), mais la fédé les défraye dans une certaine limite pour le déplacement. Quand maman accompagne son arbitre de conjoint (ou l’inverse) c'est à charge non pas de l'orga mais de l'arbitre...
J'entends déjà gueuler que l'affiliation d'une asso de classe c'est 350€/an... Si demain Antoine devait payer cette somme pour l’hébergement de ce forum et lançait un appel au financement, combien récolterait il?...

Sur l'aspect "payer pour naviguer" : moult régates FFV sont laissées ouvertes aux non affiliés, je pense que cela continura, mais ca engage la responsabilité de l'organisateur... je comprends que certains ne le voudront pas.

Pourquoi sans cesse vouloir opposer "Loisirs" et "Régatiers", ceux qui construisent tout et ceux qui achètent un bateau dernier cri tout fini monté, ceux qui font de gros déplacement et ceux qui ne navigue que sur leur plan d'eau? Etc... Etc...
La Liberté justement est là, le choix de chacun de faire ses choix, d'investir du temps ou non de l'argent ou non de l’énergie ou non, dans la direction qu'il veut. La diversité des pratiquants de la classe fait une grande partie de sa richesse.
Je régate, a un certain niveau, mais cela reste pour moi un loisir ! Si j'avais plus de moyen j'aurai sans doute un autre bateau, d'autres voiles. Si j'avais le temps j'irai sans doute beaucoup plus souvent loin pour naviguer... bref...
Tu as pu le voir à Lery-Poses (qui au départ était le 1er national RG et s'est transformé au pied leve en Europeen suite à la défection des portugais ou espagnols je sais plus) et à Montville : les "cadors" de la classe ne toisent pas le newbee, celui qui arrive en compète avec un DF "stock" sera vu et conseillé avec bienveillance, celui qui est en carafe de servo ou de treuil sera depanné, etc... et même si ca se tire la bourre ca reste bon enfant...

Quelque soit la classe il y aura toujours la plus large palette de skippers allant du contemplatif qui navigue simplement car son bateau est le prétexte qui l’amène au bord de l'eau au contact des éléments jusqu'au fin fou qui joue sa vie a chaque passage de bouee... Et rien n’empêche les deux de cohabiter au sein d'une classe si ce n'est eux meme...

Oui je suis un "régatier", et oui meme si j'aime le romantisme d'un joli voilier glissant paisiblement sur l'onde dans un cadre bucolique, je préfère l’adrénaline d'une ligne de départ à 20 bateaux où ca camphre un peu... mais ca c'est ma liberté de choix...

Je le dis et le répète : l'ambiance d'une classe, c'est la classe qui la fait.

Tout "régatier" que je suis, j'aime autant aller sur une "regate-saucisson" (terme plutôt péjoratif que j'ai entendu, mais que j'utilise moi dans le sens où j'y viens mais, mais j'y viens pour le sauc' et les autres à-coté) que sur un événement d'ampleur car dans les deux cas, on revoit les copains, on apprend des choses, souvent le sauc' est tres bon, on boit un bon coup, on passe un bon moment et parfois même en plus on s'arsouille sur l'eau...

pat a écrit:

J'ajouterai sans aucune polémique qu'il est inconcevable pour moi de donner de l'argent sans savoir à quoi il sert et comment il est utiliser. C'est pour cela que j'aimerai en toute transparence évidement avoir la possibilité de pouvoir consulter les comptes et avoir la possibilité de contacter les tutelles.


Toutes les instances évoquées jusqu'à présent tiennent leurs AG, publient leurs comptes etc. Meme que les représentants élus des classes y siègent, et nous représentent tous...

_________________
FRA 153
Vive le Dragon Force LIBRE et LIBERE (un RG65 quoi...)
ET GROS BIG UP AUX MMISTES OUVERTS D ESPRITS


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com